L'assurance-invalidité : qu'est-ce que c'est et comment ça marche ?

Durant toute notre vie professionnelle, nous assumons des responsabilités financières.  Si une blessure ou une maladie entraîne une invalidité, notre revenu devient à risque.  L'assurance invalidité est commercialisée à titre d'instrument pour gérer ce risque.  Elle est conçue pour offrir un filet de sécurité et procurer un revenu de remplacement si vous ne pouvez travailler.  De nombreux employeurs proposent dans leurs avantages sociaux une assurance-invalidité à court ou long terme, souvent les deux.  L'assurance-invalidité est conçue pour remplacer une partie de votre revenu.  Le niveau de couverture dépend de votre revenu et du régime d'assurance offert par votre employeur.  Il existe autant de garanties que de polices d'assurance.

Des individus peuvent également souscrire leur propre police d'assurance-invalidité : des travailleurs autonomes, par exemple.  Effectivement, beaucoup de professionnels jouissent d'une  assurance-invalidité à titre individuel, comme les médecins, les comptables, les avocats, les architectes, les entrepreneurs et les dentistes.  L'assurance-invalidité offerte par un employeur est tarifée de telle manière que le risque assuré est réparti sur tout un groupe.  En contrepartie, comme les polices d'assurance individuelles ne protègent qu'un individu, elles sont beaucoup plus chères.  Si vous êtes un professionnel muni de votre propre police d'assurance-invalidité, non seulement devrez-vous composer avec le stress de ne devoir compter que sur vous-mêmes mais aussi avec tout le dédale bureaucratique du cheminement de votre demande d'indemnisation, tâche qui peut en décourager plus d'un.

Les polices d'assurances prévoient le versement d'indemnités après l'expiration d'un délai de carence qui peut varier beaucoup, d'un à trois mois par exemple et même  plus, en fonction des garanties énoncées à la police.  La plupart d'entre elles prévoient des clauses d'invalidité à long terme si le bénéficiaire s'avère totalement incapable de travailler pour une période indéfinie.  Les jeunes détenteurs de police, particulièrement, peuvent éprouver beaucoup de difficultés à se faire reconnaître une invalidité à long terme en raison du coût élevé des prestations à verser dans l'avenir à cause du plus grand nombre d'années de travail à écouler avant la retraite .

Voilà pourquoi plusieurs causes impliquant des prestations futures sont réglées par la négociation d'un montant forfaitaire valant autant pour l'avenir que pour le passé, ce qui fait l'affaire des deux parties qui peuvent ainsi mettre fin à leur relation contractuelle sur la base d'un compromis honorable. 

La notion d'assurance remonte à une époque lointaine dans l'histoire où les marchands anglais et italiens sillonnaient les mers exposés aux risques des pirates, des intempéries et aux périls de la mer.  Les concepts clés de l'assurance sont demeurés à peu près les mêmes depuis lors et s'appliquent encore à la grandeur de l'industrie. 

Il y a plusieurs services au sein d'une compagnie d'assurance dont ceux de la souscription et de l'indemnisation.  Un souscripteur évalue le risque et décide s'il est acceptable et, si oui, à quelles conditions.  En matière d'assurance-invalidité, le risque signifie l'invalidité et le souscripteur attribue une valeur pécuniaire à ce risque en déterminant la prime payable.  Cette dernière est établie en pondérant un certain nombre de facteurs  après avoir obtenu des renseignements détaillés dans la proposition de la part de l'employeur ou des candidats à l'assurance.  Après quoi la compagnie d'assurance mise que les revenus engendrés par les primes et le rendement sur les primes investies excéderont les dépenses entraînées par les frais d'exploitation et le versement des indemnités aux assurés.

Si vous avez fait une demande d'indemnisation, vous avez sûrement entendu parler du gestionnaire de dossiers.  Un gestionnaire de dossiers se prononce sur le bien-fondé de votre demande.  Il évalue la responsabilité de la compagnie d'assurance quant au paiement de l'indemnité et négocie le montant de cette indemnité.  La tâche de gérer et de contenir les coûts incombe à cet employé qui s'occupera de votre dossier du début jusqu'à la fin.  C'est donc avec le gestionnaire  que l'individu présentant une demande d'indemnisation communiquera le plus souvent.

Il est important de se rappeler que ce gestionnaire ne travaille pas pour vous mais pour la compagnie d'assurance au service de laquelle il est affecté.  Il a comme objectif de vous verser les prestations les plus réduites possibles pendant la plus courte période de temps possible ou de carrément refuser votre demande d'indemnisation.  Dans cette situation dans laquelle vous entrez en opposition, un avocat spécialisé en assurance-invalidité peut évaluer ce à quoi vous avez droit et s'assurer que vous revienne votre juste part.   Les démarches pour trouver et choisir le bon avocat pour votre cas sont exposées dans la suite de ce livret.